Monsieur le législateur de la loi de 1916, agrémentée du décret de juillet 1917 sur les stupéfiants, tu es un con […]
Il y a un mal contre lequel l’opium est souverain et ce mal s’appelle l’Angoisse, dans sa forme mentale, médicinale, physiologique, logique ou pharmaceutique, comme vous voudrez.

L’Angoisse qui fait les fous.
L’Angoisse qui fait les suicidés.
L’Angoisse qui fait les damnés.
L’Angoisse que la médecine ne connaît pas.
L’Angoisse que votre docteur n’entend pas.
L’Angoisse qui lèse la vie.
L’Angoisse qui pince la corde ombilical de la vie.
Par votre loi inique vous mettez entre les mains de gens en qui je n’ai aucune espèce de confiance, cons en médecine, pharmaciens en fumier, juges en mal-façon, docteurs, sages-femmes, inspecteurs-doctoraux, le droit de disposer de mon angoisse, d’une angoisse en moi aussi fine que les aiguilles de toutes les boussoles de l’enfer.
Tremblement du corps ou de l’âme, il n’existe pas de sismographe humain qui permette à qui me regarde d’arriver à une évaluation de ma douleur plus précise, que celle, foudroyante, de mon esprit! […]

L’Ombilic des Limbes, Antonin Artaud

Date limite: 18 décembre 2022

Autrices, auteurs,

Nous recherchons des nouvelles (entre 20 000 et 35 000 signes espaces comprises) pour une prochaine parution dans un ouvrage collectif à compte d’éditeur.

Le thème général du volume II de “Quatorze/Deux” est “les paradis artificiels“, que ce soit chemsex, ces paradis qui deviennent enfer et ces enfers trop paradisiaques, la transfiguration de l’autre ou de soi-même, la passion enivrante, et toujours, de la passion, du sexe, de l’érotisme débordant des 5 sens vers un monde halluciné/rêvé.

La narration devra mettre en évidence une articulation entre sexe (le cul, l’acte d’amour, la baise quoi…) et des interrogations sociétales contemporaines. Une allusion à la saint Valentin est de mise, aussi subtile soit-elle.

Alors à vos plumes faites nous rêver gicler mouiller pleurer rire aimer… et penser avec notre cerveau (celui entre les oreilles). Aucune restriction de pratique, de genre ou d’orientation sexuelle.

Participation et infos: contact@lamourdesmaux.fr

Manuscrits: pdf ou odt, interligne simple, 12pt.

Mais le lendemain ! le terrible lendemain ! tous les organes relâchés, fatigués, les nerfs détendus, les titillantes envies de pleurer, l’impossibilité de s’appliquer à un travail suivi, vous enseignent cruellement que vous avez joué un jeu défendu. La hideuse nature, dépouillée de son illumination de la veille, ressemble aux mélancoliques débris d’une fête. La volonté surtout est attaquée, de toutes les facultés la plus précieuse. On dit, et c’est presque vrai, que cette substance ne cause aucun mal physique, aucun mal grave, du moins. Mais peut-on affirmer qu’un homme incapable d’action, et propre seulement aux rêves, se porterait vraiment bien, quand même tous ses membres seraient en bon état?

Les paradis artificiels, Baudelaire.