éditions l'amour des maux

évangéliste des sens

Présentation de notre maison d’édition

Il est assez difficile de parler de soi. Peut-être devrait-on dire « je trouve difficile de parler de moi », une question de pudeur imposée par l’ordre patriarcal sur nous les hommes-cis? Heureusement, il y a la maison d’édition, à mi-chemin de l’intime, d’autant plus dans le domaine des sexualités contemporaines, et du public, un lieu pour partager nos questionnements, nos remises en causes parfois, pour se rencontrer et tout simplement faire connaissance. Un énorme Merci! à l’agence régionale du livre pour cet article: https://www.livre-provencealpescotedazur.fr/blog/penser-les-sexualites-avecnbspl-amour-des-maux-2993

“Que la nuit soit douce” de Miriam Heurtée revu dans la Marseillaise 23/7/2022

Merci au journal la marseillaise pour cet article! Le voici reproduit in-extenso ci-dessous:

Il y a des livres qu’on n’a pas envie de lire, surtout quand on sort de Terra Nullius (lire ci-contre) et qu’on est sur le point de partir en vacances, soi-disant la période où il faut poser son cerveau (et où les lecteurs poseraient leur cerveau). Mais il y a des livres qui exigent d’être ouverts, comme ce Que la nuit soit douce qui n’a dans les faits rien de confortable. Miriam Heurtée y livre « neuf mois de lutte intense et sans merci contre le corps et l’esprit » après qu’un flashback – comme dans les films – lui a révélé la possibilité qu’elle ait été victime d’inceste. Il faut imaginer une âme de jeune femme se recroqueviller sur elle-même jusqu’à prendre la taille d’une boule de flipper cognant contre les parois du corps pour sortir – cœur, cerveau, estomac perclus de bosses et de creux ou transpercés au passage. Une sorte de big bang maléfique à l’intérieur d’une conscience. Si le texte atteint vite ses limites littéraires, la mise en scène des tourments intérieurs de la jeune femme est brillante. C’est aussi l’expression d’une minuscule [NdE: et oui! Et quel chemin parcouru depuis nos débuts!] maison d’édition marseillaise, qui travaille l’érotisme et les sexualités avec un regard remarquable.

– JN, La Marseillaise, 23/7/2022.

Découvrez l’autrice et le livre.